Bonne année 2013 à tous !

Bonjour à toutes et à tous !

J’espère que vous avez bien fêté l’arrivée de la nouvelle année ? Pour ma part, j’ai profité de quelques jours de congé pour préparer de bons petits plats à la maison et passer du temps avec mon chéri. La nouvelle année promet d’être assez mouvementée pour nous. Au programme, des voyages en Allemagne, en Belgique, au Danemark, en Suède et en Ecosse ! On a bien hâte d’explorer ces pays qui nous fascinent, de découvrir les spécialités locales et de vous faire partager ces moments en images ! J’aurais aimé vous proposer plus de recettes ces dernières semaines, mais j’ai été plus que débordée au retour des vacances à Montréal, en plus d’être accaparée par une nouvelle passion… Le Yoga ! Je ne manquerai pas de vous parler très prochainement de cette nouvelle discipline et de ce qu’elle m’apporte au quotidien.

Je vous parlerai également des nombreux changements de vie que j’ai décidé d’entreprendre ces dernières semaines. Je trouve important de partager avec les gens autour de moi les choses qui me rendent heureuse et les principes qui me sont chers.

D’ici là, je vous souhaite un excellent début d’année et je vous dis à très bientôt !

JessicaIMG_0554

Romantisme et beauté à Venise

Je ne suis pas une adepte de grandes villes et l’idée de visiter un endroit en présence d’un million d’autres touristes me fait rarement envie… Il y a quelques années, j’avais passé une journée à Venise sans être vraiment charmée par la ville. Alors, quand chéri a insisté pour qu’on y passe quelques jours lors de nos vacances d’octobre, j’ai accepté en me disant que comme lui n’y avait jamais mis les pieds, je pouvais bien y retourner pour lui faire plaisir…

Eh bien, cette deuxième visite ne fut en rien semblable à la première ! Cette fois-ci, j’ai été totalement envoutée par le charme de la ville, par son ambiance si particulière et surtout par sa beauté la nuit, lorsque les masses de touristes dorment, que l’eau brille sous les lampadaires et que les bateaux s’entrechoquent doucement au gré des vagues… Quelle beauté !

Bon, bien sûr, ce ne fut pas un séjour aussi gastronomique qu’on aurait pu l’espérer. Ville au tourisme de masse exige, les restaurants proposant un "menu touristique" (on a fui) ne manquent pas et les prix sont parfois ridiculement élevés par rapport à la qualité des mets. On a tout de même trouvé quelques endroits très intéressants, dont deux où on n’a malheureusement pas réussi à avoir une place mais que je vais tout de même vous suggérer. Je suis absolument certaine qu’ils valent le détour et je compte sur vous, si vous y allez, pour m’en donner des nouvelles !

Notre Bed and Breakfast était également une vraie aubaine, situé en plein centre du joli quartier de San Polo. Les chambres étaient douillettes et le petit déjeuner, très correct. Tout ça à prix étonnament bas pour une ville aussi mythique. Voici donc la liste de mes recommandations et quelques images de notre séjour…

  • Enoiteca Al Prosecco, pour manger un morceau et déguster de nombreux vins mousseux et autres apéritifs.
  • Osteria All’Arco, San Polo 436 Calle Arco, un incontournable, classé dans les meilleurs restaurants du pays, pour déguster les Cicheti (tapas à l’italienne)
  • Osteria Da Filo, Santa Croce 1539, un café de type littéraire, décontracté et tendance où on sert quelques spécialités du Maghreb
  • Osteria La Zucca, où les légumes et les spécialités locales sont à l’honneur
  • Osteria Dai Zemei, 1045 San Polo, Venise
  • Al Campaniel BnB, San Polo 2889-Calle del Campaniel, 30125 Venise

Muffins marbrés chocolat et framboises

Voilà une recette de muffins toute simple et plutôt nutritive, qui saura (je l’espère) vous réconfortér malgré l’arrivée des temps froids. Je me suis levée un matin avec l’envie de préparer des pâtisseries et après avoir hésité entre plusieurs associations, j’ai finalement opté pour le chocolat-framboise…
Toujours dans l’idée de cuisiner bio et avec le plus d’ingrédients sains possible, j’ai utilisé du lait semi-écrémé et de la farine complète mais ne vous en faites pas, l’arôme de chocolat n’en était pas moins présent au moment de les déguster !

Ingrédients pour 6 muffins

  • 200g de farine complète bio
  • 50ml d’huile de colza
  • 50ml de lait semi-écrémé bio
  • 1 oeuf
  • 100g de chocolat noir
  • 15-20 framboises surgelées

  1. Sortir les framboises du congélateur environ 15 minutes avant de préparer les muffins.
  2. Préchauffer le four à 180 degrés celsius.
  3. Faire fondre le chocolat à feu très doux dans une casserole.
  4. Dans un bol, mélanger la farine, l’huile de colza, le lait et l’oeuf.
  5. Ajouter le chocolat et les framboises et bien mélanger.
  6. Verser la pâte dans les moules à muffins et ajouter une framboise sur le dessus de chacun pour décorer.
  7. Enfourner pour environ 20 minutes.
  8. Laisser refroidir avant de démouler.

 

 

Makis saumon et thon

Il y a longtemps que je voulais écrire un article dédié aux Sushi lovers… Ces petites merveilles de la cuisine japonnaise me font rêver depuis de nombreuses années déjà et je ne sais pas comment je pourrais m’en passer ! Mais il est vrai que si on les achète chez un traiteur ou qu’on les mange au restaurant, la note est souvent très salée !

J’ai longtemps cru, à tort, que de les préparer soi-même était une tâche difficile qui demandait beaucoup de temps et de patience. Puis ma soeur m’a offert pour Noël les instruments nécessaires et, sous la supervision d’une amie, je me suis lancée ! Rien de plus facile et de plus amusant ! (ou presque) J’ai pris quelques photos des étapes à suivre pour ceux qui en sont à leur première fois. N’hésitez surtout pas à poser autant de questions qu’il vous sera nécessaire. Si vous en avez la possibilité, préparez-les en groupe, en famille ou entre amis, autour d’un verre de vin et vous verrez, ce sera aussi amusant que de les manger !

Les quantités ne sont pas absolument précises, le nombre de rouleaux préparés dépendra de la quantité d’ingrédients que vous utilisez pour chacun.

Ingrédients pour 8-10 rouleaux (2-3 personnes)

  • 1 concombre
  • 1 avocat
  • 1cs de vinaigre de riz
  • 1cc de sucre brun
  • 250g de riz à sushis
  • 8-10 feuilles de nori
  • 300g de thon
  • 300g de saumon
  • graines de sésame (facultatif)
  • gingembre confit
  • sauce soja
  • wasabi
  • 1 ou plusieurs tapis à sushis en bamboo
  1. Tout dabord, préparez le riz et sa marinade en suivant attentivement les instructions de l’emballage.
  2. Lorsque le riz est prêt, laissez-le refroidir pour environ 30 minutes.
  3. Nettoyez soigneusement votre plan de travail et utilisez une planche différente pour les légumes et le poisson.
  4. Lavez vous les mains et préparez un petit bol d’eau chaude et de jus de citron, ainsi qu’un linge propre pour les mains.
  5. Découpez les légumes, le saumon et le thon en lamelles de la même longueur que les feuilles de nori et d’environ 1cm de diamètre. Réservez.
  6. Déposez votre tapis sur le plan de travail et placez la feuille de nori par dessus, de façon à ce que les lignes de la feuille soient dans le même sens que celles du tapis.
  7. Humectez-vous les mains dans l’eau citronnée puis prenez une poignée de riz que vous disposerez ensuite sur les 2  tiers de la feuille. Applatissez bien.
  8. Déposez ensuite les lamelles de légumes et de poisson bien collées les unes aux autres à environ 3cm du bord.
  9. Commencez à rouler en exerçant une bonne pression, puis dès que vous avez fait un tour complet, comprimez bien le rouleau avec le tapis sur toute la longueur, pour bien le fixer. Roulez ensuite en retirant petit à petit le tapis.
  10. Déposez votre rouleau sur une assiette et répétez jusqu’à épuisement des ingrédients.
  11. Lorsque tous les rouleaux sont prêts, humectez à l’eau tiède un couteau bien tranchant (non dentelé) et découpez-les en rondelles. Saupoudrez de graines de sésame.
  12. Disposez sur une assiette et dégustez immédiatement vos sushis, agrémentés de sauce soja, wasabi et gingembre.
  13. Si vous avez des restes (c’est plutôt rare) conservez-les au frais et consommez-les dans les 24 heures.

Suggestion de vin : Un Riesling (Allemand ou Alsacien) avec un faible pourcentage d’alcool…

Mantova et le concept du Slow Food

Aujourd’hui, j’ai eu envie de partager avec vous quelques images de notre récent voyage en Italie, et particulièrement de notre passage à Mantova, ville de gastronomie.

Connaissez-vous Mantova ? C’est une très jolie ville de Lombardie, au nord de l’Italie, qui attire chaque année les gastronomes du monde entier. Une ville charmante où on trouve de nombreuses spécialités étonnantes, comme la moutarde de fruits, le risotto cuit à la vapeur avec saucisse et les raviolis au beurre et au potiron… On y a passé 2 jours durant notre semaine de vacances et on en a profité pour rapporter des produits locaux et manger dans les nombreuses petites Osterie de la ville.

Ces mêmes Osterie organisent toute l’année des parcours gourmands et s’associent entre elles pour perprétrer cette tradition de Slow Food, si chère au nord du pays. Saviez-vous que ce concept a été créé dans le Piedmont, et plus précisément par Carlo Petrini ? C’est en 1986 qu’une association s’est formée pour protéger le patrimoine agricole et gastronomique de l’Italie, alors menacé par la progression et la popularité de la malbouffe. Rapidement, restaurateurs et agriculteurs ont joint le mouvement et l’idée a depuis fait des adeptes dans le monde entier, dont les Etats-Unis et les pays Scandinaves.

Le nom Slow Food fait évidemment référence au terme Fast Food et se veut son exact opposé. J’avoue que le sujet m’intéresse et me préoccupe de plus en plus. Je trouve vraiment dommage que les entreprises qui fabriquent des produits de qualité médiocre et qui sont carrément dangereux pour notre santé soient aussi valorisées et appréciées des gens. Que leurs produits soient au top des ventes, particulièrement en Amérique du nord. Je suis presque tombée de ma chaise en lisant un article sur la révolte des élèves aux Etats-Unis, depuis la réforme opérée par Michelle Obama dans les écoles. Dans de nombreux Etats, les écoliers boycottent maintenant leurs cafétérias et réclament le droit de consommer comme bon leur semble leur cher Fast Food. Et ce n’est pas seulement le fait que les élèves rechignent à manger sainement et à laisser tomber pizzas, burgers et frites au profit de produits frais, c’est de voir que les professeurs et parents les appuient qui me révolte. Est-ce de l’inconscience ou de l’ignorance que de refuser de faire des choix sensés et d’arrêter de financer l’industrie du  Fast Food, dont le seul but est de faire des profits au détriment de la santé publique ? Pourquoi la santé demeure toujours au bas de la liste des préoccupations de ces gens ? À un stade où l’obésité aux Etats- Unis frôle les 35% de la population, c’est pour le moins préoccupant.

Ce qui me peine le plus, ce n’est pas de voir les gens détruire leur santé… Libre à chacun de faire ses choix personnels et d’en assumer les conséquences, mais pourquoi ne pas aider les petits producteurs en favorisant les produits locaux et frais plutôt que de subventionner une industrie aussi malsaine ? La question se pose… Et croyez-moi, après avoir travaillé de nombreuses années dans les hopitaux, je suis plutôt bien placée pour parler des fameuses conséquences de mauvaises habitudes de vie. Malheureusement, ceux dont la santé se détériore comptent trop souvent sur la médecine moderne pour faire des miracles et effacer les traces de leur comportement inconséquent…

Sur une note plus joyeuse, voici quelques photos de Mantova, que je vous conseille vivement de visiter si vous passez par là… Ainsi qu’une liste, bien sûr, de nous coups de coeur…

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 53 autres abonnés

%d bloggers like this: